Témoignages de nos filles

Mot de Kristina, l’aumônière de la prison

Nous sommes libres même si nous sommes ici en  prison.

Notre vie est précieuse pour Dieu malgré nos nombreuses chutes, voilà en résumé ce que disent vos filles !

Être maman de prisonnière, c’est changer la vie d’une femme à travers la prière chaque jour.  Porter “sa” fille dans la prière c’est permettre au  royaume de Dieu de renaître, c’est la porter fidèlement pour qu’elle ne retourne pas dans les mauvaises habitudes , ne retombe pas dans le péché après la rencontre du Christ. Pour que l’amour reçu dans le cœur ne soit  pas perdu dans la vie quotidienne.

Etre maman pour que les filles qui aujourd’hui sont encore dans la prison soient soutenues par des  paroles encourageantes pour continuer à vivre comme des filles de Dieu.

Être maman spirituelle, c’est permettre à Dieu de developper  la féminité et la  maternité. Kristina.

 

Témoignages du groupe de  la prière des prisonnières , temps d’ écoute et de partage.

Luiza

Je n’ai jamais eu de maman!Maintenant j’en ai une qui prie pour moi tous les jours, elle me porte dans sa  prière. Ma vie a changé avec le Seigneur grâce au soutien de la  prière. Elle a changé complètement ! Tous les jours je passe beaucoup de temps avec le Seigneur, ma vie de  prière m’a aidée à  me  pardonner à moi-même.

Ana

Merci , par vos prières l’amour de Dieu  passe à travers le mur  du présent.

Asta

Maintenant j’ai une maman, c’est vrai,  je ne la vois pas mais je sens qu’elle prie pour moi. C’est beaucoup parce que je n’ai jamais eu de maman. Cela me touche et ses lettres me donnent beaucoup de courage. Je peux m’appuyer sur sa prière, et je sais que je compte pour elle.

Veronika

Merci  Seigneur pour cette route vers la vie chrétienne. A chaque fois les lettres arrivent quand  mon cœur est au plus bas, je les reçois comme un encouragement venant de Dieu. Ce soutien me réconforte et je suis reconnaissante envers ma maman qui me guide dans la foi.

Zenfira

Ma vie a complètement changé, les lettres de ma maman spirituelle m’ont surtout aidée lorsque c’est difficile. Je  me sens soutenue, toutes les difficultés arrivent à fondre. Merci, grâce à ce soutien je peux garder la  décision de suivre  le Christ pour toute ma vie. Maintenant c’est à mon tour d’être missionnaire dans les prisons et même plus tard. Depuis mon engagement je peux dire  que ma vie a complètement changé. C’est un  tout premier miracle puis j’ai pu donner un pardon, ce jour-là,  je peux dire que le Christ est rentré dans ma vie. Je passe ma vie avec Dieu, avec son  soutien ,sur le bon chemin  J’ai abandonné mes mauvaises pratiques, je commence à prendre des décisions  avec le Seigneur qui me donne la joie et la paix, c’est grâce à la prière de ma maman spirituelle.Merci

(Tatjana)  Natacha

Avec les responsables de la prison à Panevzys

Je m’appelle Tatjana  c’est la deuxième fois que je suis enfermée et jusqu’à maintenant je n’ai fait que des mauvaises choses dans ma vie.  A l’âge de 4 ans, ma maman est morte et mon père a commencé à boire, il a fallu que j’apprenne à survivre. Dès toute petite,  j’ai commencé à voler et j’ai continué toute ma vie  jusqu’ il y a 4 ans où  je me suis dit je ne veux plus continuer comme ça, ma vie doit changer. J’ai commencé à chercher. J’ai participé au cours de Alpha dans la prison, c’était le début de l’amélioration  mais c’est  surtout après l’engagement dans la Mission du Ruth et Noemie que tout a basculé  . Après 18 ans je me suis confessée, je suis complètement libérée. Je ne veux pas retomber dans le même péché qu’avant.
La rencontre de  Dieu par la prière m’a montré  que le monde et surtout Dieu ne m’accuse pas malgré tout ce que j’ai fais,  je suis accueillie comme une personne normale. Cela, grâce  à la prière quotidienne de  ma maman spirituelle qui offre des sacrifices pour que  je puisse grandir dans la foi ,je prie pour ma maman . Même si j’ai jamais vue je l’aime déjà et  moi aussi je prie pour elle.  Je suis née dans une famille avec une maman lituanienne et un papa russe, je viens de la côte  de la mer Baltique exactement de ville de Klaipeda .

Jusqu’à l’âge de 5 ans ma vie était rose je ne manquais de rien, j’étais heureuse mais ma maman est tombée malade elle est morte après quelques mois j’avais encore une sœur  plus âgée que moi .Mon père a cause de sa grande tristesse a commencé à boire, souvent à la maison, il n’y avait rien à manger, donc j’ai commencé  à demander de l’argent en passant dans les rues. Avec cet argent, j’achetais du pain et même à boire à mon père. Vers l’âge de 9 ans mon père va essayer de me violer et j’ai subi différentes sortes de violence, il y avait souvent des conflits à la maison. A l’âge de 12 ans l’aide sociale nous a appelés, je me suis retrouvée dans un internat pour les enfants abandonnés là-bas ce n’était pas facile non plus. J’ai toujours essayé d’être le meilleur de la classe mais je n’étais pas une bonne élève. A l’âge de 14 ans  j’ai commencé à fumer, à boire donc j’ai commencé à sortir avec des garçons  j’ai abandonné l’école et l’âge de 16 ans je suis  tombée enceinte, j’ai donné la vie à un garçon j’ai été dans la maison pour les femmes seules avec leurs enfants. Petit à petit ma tante s’est approchée de moi, elle a pris en charge mon fils. Ma vie allait de plus en plus mal, j’étais souvent ivre puis j’ai commencé à consommer de la drogue. Je nepouvais pas voir mon fils car lorsque  j’étais ivre ma tante ne voulait pas me recevoir .  Dans une soirée j’ai fait connaissance avec un homme. Il a été mon compagnon quelques mois après, on a bu ensemble puis consommé de la drogue ensemble. Alors que j’étais ivre, dans un grand moment de jalousie, je l’ai tué.  Maintenant je suis en prison depuis 7 ans. Il  y a 4 ans que les cours Alpha ont  commencé en prison animés par sœur Kristina, je ne voulais en manquer aucun car je voulais me retrouver au plus vite en liberté. Au fil des semaines, je sentais ma vie changer, j’ai posé beaucoup de questions .Il y a 2 ans a commencé la mission de Ruth et Noémie, avec beaucoup de prudence j’ai regardé. Pendant la première retraite j’ai donné ma vie à Jésus et tout a complètement changé! J ai pu pardonner à tout le monde, même  à mon père ! J’ai reçu le pardon Je veux dire il faut  que je passe encore par beaucoup de mauvaises expériences mais le Seigneur reste toujours  avec moi , Il m’a emmené en prison pour que je puisse Le rencontrer , je suis une femme libre ! Maintenant je prie pour les femmes qui veulent se faire avorter  pour qu’elles puissent abandonner cette idée à jamais. Je suis le Seigneur où je vis mais lorsque je vais sortir, j’annoncerai le Christ par tous les moyens.

Que Dieu vous comble de Ses bénédictions.

Une femme !

Merci pour la lumière que vous amenez dans les  ténèbres. Au début quand j’ai su que je pouvais avoir une femme comme maman qui prie pour moi dans le monde, je me disais «  à quoi ça sert? » On m’a répondu:  pour avoir des encouragements il faut avoir des amies qui prient pour toi. Petit à petit, je me suis aussi accrochée à la prière et toute la période où j’étais en prison, ça m’a soutenue. C’est  vrai qu’on ne peut pas parler avec la personne de vive voix,  qu’on ne peut pas rencontrer la personne en face, c’est difficile de l’ imaginer mais je peux dire que j’ai senti que quelqu’un m’apportait tous les jours du soutien. Même dans les moments difficiles, par exemple quand j’ai su que j’étais (et suis encore) gravement malade, quand je restais toute seule abandonnée des proches,  je savais qu’il y a quelqu’un en France qui priait pour moi. Cela me portait beaucoup, car avant mon engagement je pensais souvent au suicide. Maintenant je sais que je dois être à mon tour un pilier pour les autres. Moi, je m’engage maintenant à prier pour toutes les mamans qui prient pour les prisonniers. Qu’elles ne se découragent pas et qu’elles soient patientes avec leurs filles. Que Dieu vous bénissent tous.

Laisser un commentaire

Error8board |
La Volonté de Dieu |
Méditation de pleine consci... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Toujoursmieuxda
| Gif et Image Islamique
| Test diaire 89